Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2016

Chagrin éternel...

C'est assez étrange de vivre un deuil , surtout pour la perte d'un enfant....61 mois ont passé , la vie survit , toujours et encore ....On avance lentement mais sûrement , on se dit qu'au bout du compte , on a fait un parcours difficile mais que finalement on tient encore debout.

On a surmonté tant et tant d'écueils, On a appris à relativiser toute chose, On côtoie d'autres morts , des jeunes ,des moins jeunes, des bébés et on réalise que notre propre chagrin nous a enseigné beaucoup  de choses sur la vie et qu'on arrive à trouver les mots justes qui consolent.

On a le sentiment d'être utile et on se dit que c'est bien d'aider les autres et c'est vrai ...parce que toute maman ou personne en deuil a besoin d'être réconfortée à un moment ou un autre de son chemin.

D'élève , on passe à enseignant d'une certaine manière....encore qu'il n'y a aucune règle  unique dans ces cas-là...

Le temps a fait son oeuvre ,pansé quelques plaies,et subitement ,sans aucune raison apparente , ( ce n'est pas une date anniversaire ou autre), la gorge se serre , une vague de douleur vous transperce le ventre , et les larmes coulent , on réalise qu'on pleure ....encore et encore....ça ne dure jamais longtemps....On est submergé par la manque et c'est douloureux.

 

Ces épisodes se produisent moins souvent qu'avant , mais ils arrivent quand même et ils font très mal et vous font comprendre qu'ils reviendront toujours.

Est-ce notre inconscient ? Je n'ai pas la réponse et je ne cherche même pas à comprendre , je ne suis pas psychologue , juste une maman meurtrie en manque de son fils

08/05/2016

5 ans

Nous sommes venus te rendre hommage sur la plage des Cabanes...Le temps chagrin ne nous a même pas fait peur , et nous avons bravé les vents et les embruns pour t'offrir ces fleurs....

Mais avant de venir , cette après-midi sur la plage , hier soir , nous avons attendu minuit afin que ce soit vraiment le 8 mai et au camping , nous avons fait s'envoler une lanterne , elle a eu du mal à partir la coquine , mais c'est mal nous connaître , nous ne renonçons jamais....et après quelques minutes d'efforts supplémentaires , nous avons finalement réussi à la faire envoler loin dans la nuit étoilée ....

J'espère que de là-haut , tu vois et admire tous ces beaux hommages , par qu'ici-bas , tu nous manques tant...et chaque jour que Dieu fait , tu es parmi nous...je t'aime tellement que c'est parfois douloureux tout cet Amour , mais je t'aimerais quand même mon Ange Quentin

P1030546.JPG

P1030586.JPG

 

08/04/2016

Avril frileux ( 59 mois)

 

Avril frileux , Avril pluvieux

Le temps est maussade , mon coeur aussi

Tout mon être frissonne,

Dans ma tête , ton nom résonne

Sempiternelle mélodie, Douce harmonie

 

Le temps est triste, mon coeur aussi

Tout mon corps frémit,

Dans mon Esprit, ton nom retentit

Eternelle comptine,exquise symphonie

 

Avril frileux , Avril pluvieux....

 

 

08/03/2016

Joli mois de Mars

Un autre mois sans toi...

Un autre 8 sur mon calendrier

58 mois de séparation....58 mois d'absence ...58 mois à te penser si fort que j'ai la sensation que tu es tout près de moi...

Un autre mois de mars qui me rappelle à ta naissance...C'était hier et pourtant presque 24 années se sont écoulées.

Je ne veux pas penser à ce que tu ferais si tu étais là , puisque c'est juste impossible ; alors à quoi bon se faire du mal inutilement.

Dans mon coeur et mon souvenir tu es toujours ce beau gosse de 19 ans et le resteras à jamais.

Je te garde précieusement tel que tu étais...tellement jeune et tellement beau...

J'espère juste que lorsque je te rejoindrais , tu me reconnaisses parce que je serais peut-être vieille et toute ratatinée....ou pas car je ne sais pas quand mon heure viendra.

Une chose est sûre , je te reconnaîtrais ...

Un autre mois sans toi...

Un autre 8 sur mon calendrier..

Mais mon Amour reste entier ....A l'infini...

08/02/2016

Vive la Vie

Janvier s'en est allé , laissant sa place à février....et ainsi de suite.....

Tout est renouveau , tout est cycle....

Tout comme la Terre , qui tourne sur elle-même autour du soleil ;la danse des saisons jamais ne s'arrête....

Le temps qui passe n'est jamais lasse....il ne cesse de courir , entraînant dans son tourbillon nos vies....

Et nous passons à travers ce temps....pour un court instant , encore plus court pour certains...Ne ne faisons que passer...alors faisons en sorte que ce court moment passé sur Terre soit riche , non pas d'or , mais d'émotions, de sentiments, d'aventures , de rêves , de joie et de bonheur , parce que de toute manière , nous aurons forcément à traverser des tempêtes....Alors essayons de rendre nos vies plus belles..

Accrochons-nous à nos espoirs , nos espérances ...

Efforçons-nous d'être optimistes...

Sachons nous contenter du peu que nous avons, et profitons de chaque minutes pleinement...

Arrêtons de nous lamenter , de vouloir changer ce que nous ne pourrons jamais changer ...Et acceptons notre sort , faisons-en une force...

Non je ne suis pas blasée , juste réaliste et peut-être aussi utopiste ...Qu'importe , j'ai décidé de vivre  , de sourire à la vie parce finalement le bonheur est à la portée de tous....Tout dépend du sens qu'on donne à ce mot....

J'ai pleuré tellement j'avais mal , j'ai hurlé tellement j'étais en colère , j'ai prié tellement je voulais que tu reviennes...

Je suis tombée , j'ai trébuché maintes et maintes fois , mais à chaque fois , je me suis relevée et je suis tombée à nouveau et me suis à nouveau relevée..

Je suis débout....peut-être vais-je retomber...tant pis !  une fois de plus je me relèverais...Je suis têtue...obstinée...

Je sais, surtout, que toi , tu es derrière tout ça et que tu ne m'abandonnes pas...

Depuis 57 mois, tu m'insuffles la vie....tu me pousses à garder foi en la vie quoiqu'il advienne...

Alors je le dis " Vive la vie"

Je t'aime de toute éternité mon Ange  , garde-moi une place auprès de toi , même si je ne suis pressée de te rejoindre , je sais que ce jour là sera merveilleux.

08/01/2016

Le temps du deuil....

Aujourd'hui j'ai beaucoup de recul par rapport à ton décès , et je peux tout entendre car rien ne pourra me choquer ou me blesser....

Cependant , il faut savoir que ça n'a pas toujours été le cas et qu'il est important que l'entourage sache ce qu'il faut  ou surtout ne faut pas dire à quelqu'un qui vient de perdre un  être aimé.

Il y a des petites phrases assassines , qui peuvent sembler anodines et qui pourtant ne peuvent être comprises ou assimilées par une personne frappée d'un deuil en plein fouet...

- Je sais ce que tu vis , je te comprends .

 COMPLETEMENT FAUX , personne ne peut comprendre...à la limite , essayer de se mettre à la place...mais chaque deuil est différent parce chaque personne est unique...

 

- Je te souhaite beaucoup de courage.

C'EST GENTIL MAIS AVEC OU SANS COURAGE , ON N' A PAS LE CHOIX.

Et puis il faut le dire clairement , quand vous entendez 50 mille fois "courage " je suis désolée mais ça agace à la longue! Limite ça donne des envies de meurtres.

 

-Je ne sais pas comment tu fais ,moi je ne pourrais pas le supporter.

 

AH OUAIS ? PARCE QUE TU CROIS QUE JE LE SUPPORTE PEUT-ÊTRE

Et en plus cela nous culpabilise encore plus , car petit à petit on arrive à surmonter ( au début on n'ose pas montrer qu'on va mal , encore une fois cela dépend des personnes) et les autres voudraient vous faire croire qu'eux jamais ils ne pourraient le surmonter....(Prend ça dans les dents ça t'apprendra à toujours sourire même quand t'as mal au plus profond de ton être!).

 

-Le temps apaisera ta douleur

CERTES , MAIS NE SURTOUT JAMAIS LE DIRE JUSTE APRES UN DECES .

C 'est trop tôt , on est pas encore prêts à l'entendre ...même si cela s'avère être vrai....justement il faut du temps alors de grâce laissez-nous ce temps!

 

-Comparer la perte de votre enfant à celle d'une autre personne ( mari , ou parent)

 

NON JAMAIS DE LA VIE

La perte d'un enfant est quelque chose d'unique et d'incomparable

 

- Il faut avancer, ne pas regarder en arrière

 

ET SI VOUS NOUS LAISSIEZ LE TEMPS DE NOUS POSER

On avancera chaque jour , à chacun son propre rythme parce que quoi qu'on fasse , demain est un jour nouveau et chaque jour est une lutte...et si regarder en arrière nous fait du bien, alors laissez-nous regarder en arrière , parce que ça nous aide aussi à avancer....lentement mais sûrement...

 

-Il faut sortir , voir du monde

 

ET FAIRE COMME SI DE RIEN N'ETAIT?....

Désolée ....on est super entouré au début alors que parfois on aimerait juste être seul....C'est bon de sentir la compassion des autres ....cela ne dure que très peu de temps....

On est fragilisé ,on devient plus sensible....et il faut avouer que l'on a pas forcément envie de voir du monde...On n'a pas envie de prétendre que l'on est heureux puisqu'on ne l'est plus....Des  joies reviendront , mais pas pour le moment....les autres doivent apprendre à être patients....Le deuil c'est long , très long,avec des hauts et des bas...

Et il ne faut surtout pas brûler des étapes sous prétexte que l'on doit être heureux et rire à nouveau....cela aussi reviendra avec le temps....

Et il arrivera un jour où l'on aura plaisir à sortir et voir du monde..

 

-Si tu te sens pas bien , je suis là , appelle-moi

 

OUI MAIS NON

Encore une fois , c'est gentil mais la douleur et le chagrin sont des sentiments d'ordre intime , et ne peuvent pas se partager, nous devons les traverser seul, nous devons apprendre à les apprivoiser , nous devons les prendre à bras le corps et vivre avec.....ils deviendront moins douloureux avec le temps, ils s'estomperont , mais seront toujours présents , prêts à resurgir au détour d'une date, d'une photo, d'un événement,

On peut évoquer le défunt avec quelqu'un de proche , c'est même conseillé , mais lorsque l'on traverse une crise de larme , que l'on est au plus bas , on n'a pas envie de partager ça parce que dans ces moments-là , il faut se laisser aller , pleurer tout son saoûl et qu'encore une fois c'est du domaine de l'intime...

 

Cette liste de petites phrases n'est pas exhaustive et les explications que j'en donne me sont personnelles , il ne faut pas en faire des généralités mais je ne pense pas me tromper quand même...Bien-sûr , les gens ne pensent pas à mal quand ils les disent mais c'est toujours bon de savoir ce qu'il faut éviter de dire....

Au bout de 56 mois, je pense m'être plutôt bien débrouillée...

Aujourd'hui fut une journée assez difficile , puisque j'ai appris le décès du mari d'une de mes collègues , alors forcément il y a beaucoup de choses qui remontent à la surface....Mais je saurais ce qu'il convient de ne pas dire quand elle reviendra au lycée...Je saurais être compatissante sans tomber dans la pitié malsaine et je saurais aussi qu'il faudra continuer à évoquer son mari dans les conversations que nous aurons car c'est important ne jamais oublier les personnes décédées....

 

56 mois que je parle de toi , sans gène, sans tabous , jamais je ne t'oublierais mon fils d'Amour , je t'emporte partout où je  vais parce que tu vis dans mon coeur de maman....